Contre le coronavirus, Agnès Buzyn juge "inutile" l'achat de masques

L'achat de masques en pharmacie est

CORONAVIRUS - Alors que l’épidémie de coronavirus se répand en Chine et que la France a fait état de trois cas confirmés sur son sol, de nombreux Français se sont rués dans les pharmacies pour acheter des masques de protection. Un geste “totalement inutile”, selon Agnès Buzyn.

Lors d’un point presse ce dimanche 26 janvier, la ministre de la Santé a déclaré “qu’aujourd’hui, il n’y a aucune indication à acheter des masques pour la population française”. 

 

“Aujourd’hui, les masques bleus, qu’on appelle les masques chirurgicaux et qu’on voit sur les photos, sont des masques qu’il faut mettre quand on est malade pour éviter d’envoyer des microbes à son entourage”, a détaillé la ministre, en expliquant que de tels masques étaient par exemple utiles en période d’épidémie grippale.

Elle a également mentionné les “masques de protection”, blancs et de forme plus pointue, “essentiellement réservés au personnel soignant” qui est “en contact étroit” avec les malades.  

“Nous avons des dizaines de millions de masques en stock en cas d’épidémie”, a rassuré Agnès Buzyn. “Si un jour nous devions proposer à telle ou telle population ou personne à risque de porter des masques, les autorités sanitaires distribueraient ces masques aux personnes qui en auront besoin”, a affirmé la ministre. 

Outre les trois cas confirmés, six cas suspects sont actuellement à l’étude en France. En Chine, le bilan s’alourdit de jour en jour et fait état de 80 morts ce dimanche. 

À voir également sur Le HuffPost: Les trois patients atteints du coronavirus en France vont bien

lire aussi:

Retrouvez cet article sur le Huffington Post