Contre le "tout avion", Greta Thunberg nous donne envie de protéger les océans

Yvan Bourgnon
Greta Thunberg à bord du Malizia II avec un panneau affichant

Mercredi 14 août, j’ai pu voir, comme beaucoup, les images de Greta Thunberg, figure de la lutte contre le réchauffement climatique, qui quittait le port de Plymouth. Du haut de ses 16 ans, elle a embarqué sur le fameux Malizia II, un voilier de course de 18 mètres de long équipé de panneaux solaires et d’hydrogénérateurs pour réaliser un voyage zéro carbone d’une quinzaine de jours. Cap sur New-York, où elle est attendue le 23 septembre prochain pour participer au Sommet mondial sur le climat de l’ONU.


Naviguer à la voile, c’est donner envie de protéger les océans


En tant que navigateur, je lui souhaite de profiter de ce voyage pour découvrir la beauté de l’océan. Qu’elle aussi puisse faire l’expérience de ce que signifie être en mer, et ce qui fait que j’ai toujours envie de repartir à l’aventure, que ce soit en courses au large ou bien dans mes défis, comme celui du tour du monde en solitaire à l’envers que je prépare actuellement.

C’est aussi une belle leçon d’exemplarité qu’elle donne à ceux qui ne sont pas cohérents dans leurs actes et leurs paroles. Son action ne se limite pas à faire de beaux discours dans des salles de congrès.

Passer du temps en mer, même pendant 15 jours, cela permet de comprendre la valeur de cet écosystème, et donc prendre conscience qu’il est important de le protéger. Si son voyage peut inspirer plus de monde à s’intéresser à l’environnement marin, c’est tant mieux. C’est important de transmettre cette passion à la jeunesse. Je navigue beaucoup avec mes fils Mathis et Thimothée, et je suis heureux de partager ça avec eux.


Greta Thunberg est cohérente dans ce qu’elle dit et ce qu’elle fait, une belle leçon pour nos dirigeants


C’est aussi une belle leçon d’exemplarité qu’elle donne à ceux qui ne sont pas cohérents dans leurs actes et leurs paroles. Son action ne se limite pas à faire de beaux discours dans des salles de congrès. Le geste de se déplacer en voilier, c’est traduire en actes ses convictions, en montrant que des...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post