Contrat de mariage : "Ça m'a sauvée. Mon ex était amoureux de mon argent, pas de moi"

Aujourd'hui en France, il existe différents types de contrats de mariage. © Getty Images
Aujourd'hui en France, il existe différents types de contrats de mariage. © Getty Images

Un mariage, ce n'est pas seulement une robe blanche, une cérémonie et la promesse de s'aimer toute sa vie. S'unir, c'est aussi s'engager à respecter certaines obligations, y compris en cas de rupture. C'est là que le contrat de mariage intervient : selon le régime matrimonial choisi, la séparation des biens ne se fera pas de la même façon. D'où l'intérêt de faire un choix éclairé, qui peut entraîner de nombreux débats au sein du couple.

Il y a quelques jours, Britney Spears a épousé son compagnon de longue date, Sam Asghari. Fraîchement libérée de la tutelle imposée par sa famille, la chanteuse a préféré ne pas prendre de risque : pour assurer ses arrières, elle et son mari ont signé un contrat de mariage ayant pour but de protéger son argent. En cas de divorce, ce dernier ne touchera donc pas un centime de sa fortune estimée à plus de 60 millions de dollars. Une situation qui convient tout à fait à Sam Asghari, qui a même plaisanté à ce sujet sur Instagram, en réponse aux nombreuses interrogations des internautes : "Merci à tous de vous inquiéter pour le contrat de mariage ! Bien sûr qu'il y en aura un en béton armé pour préserver ma Jeep et ma collection de chaussures si jamais elle me largue un jour."

À quoi sert un contrat de mariage ?

Un contrat de mariage est un document légal, signé en présence d'un notaire. En l'absence de contrat, en France, les mariés sont placés d'office sous le régime légal de la communauté réduite aux acquêts. Le site du Service Public explique que ce dernier fonctionne de la façon suivante : "En cas d'union sans contrat de mariage, vos biens mobiliers ou immobiliers possédés avant le mariage restent votre propriété personnelle. Le patrimoine de chacun de vous se compose de biens propres, de biens communs et de dettes. En respectant certaines conditions, vous pouvez changer de régime matrimonial. À la fin du mariage, les biens communs sont partagés entre vous en 2 parts égales."

Il existe plusieurs autres formes de régimes matrimoniaux, tels que la communauté universelle, où tous les biens des époux présents et à venir sont communs, ou encore la séparation des biens, où les patrimoines des époux restent totalement séparés, et où chacun conserve l'administration, la jouissance et la libre disposition de ses biens personnels. Chaque régime peut évidemment être adapté à l'aide de différentes clauses, d'où l'intérêt de confier le tout à un notaire. Ce dernier établira le contrat avant la célébration du mariage, et procédera à son enregistrement.

Vidéo. Arrêtez de dire que les femmes sont vénales dès qu'elles parlent d'argent dans le couple

"L'idée d'un contrat de mariage a ruiné ma relation"

Aujourd'hui, les contrats de mariage sont plus souples que ce qu'ils pouvaient représenter par le passé, plus flexibles. Mais pour certaines personnes, le fait de signer une séparation des biens possède un côté cynique qui serait contraire à l'idée du mariage. C'est en tout cas ce qu'affirme Charles, 35 ans : "Je pars du principe que si je me marie, c'est pour toute la vie. Dans ce cadre, pas besoin de faire un contrat de mariage. Cela reviendrait à imaginer une séparation potentielle, et donc la fin du couple. Pourquoi faire ça dans une relation qui va bien ? Par simple principe de précaution ? Non, je ne vois pas l'intérêt et je ne pourrais pas envisager une relation avec une personne qui voudrait me bloquer l'accès à son patrimoine."

De son côté, Marine a vu sa relation de longue date s'achever à cause de sa volonté de signer un contrat de mariage. "J'étais avec mon ex depuis 9 ans, et on était fiancés. Pour moi, faire rédiger un contrat de mariage était une évidence, peut-être parce que je viens d'une famille qui a beaucoup d'argent. Je sais qu'un jour, je vais hériter de plusieurs centaines de milliers d'euros, et en cas de séparation, je tiens à ce que cette somme reste dans ma famille. Mais pour mon ex, cette proposition était intolérable. Il m'a dit que si je l'aimais vraiment, je devais renoncer à mon projet. Sans possibilité de discuter ou d'aménager le contrat, alors qu'il vivait dans l'appart dont j'étais propriétaire et que lui était au chômage. L'idée d'un contrat de mariage a ruiné notre relation, mais m'a peut-être aussi sauvée, car j'ai réalisé qu'il était peut-être un peu trop amoureux de mon argent."

Jeunes et mariés sans contrat : "Ça nous paraissait normal"

On pourrait croire que les nouvelles générations, élevées dans la constatation qu'un mariage sur deux se termine par un divorce, auraient une opinion différente sur les contrats de mariage et leur nécessité. Mais tous ne sont pas de cet avis. C'est le cas notamment de Valentin et Marianne, tous deux âgés de 30 ans, et mariés depuis quelques semaines. "Pour nous, la question du contrat de mariage ne s'est pas posée, puisque même avant le mariage, on avait un compte joint, et pas de comptes séparés. Ça nous paraissait normal, puisque l'on vivait ensemble et que l'on construit des projets ensemble, de tout mutualiser." Même si leurs salaires vont du simple au double, toutes leurs dépenses se font depuis le compte commun, et les dépenses individuelles sont discutées. "C'état une évidence pour nous deux, et ça s'est fait naturellement."

Même son de cloche du côté de James et Caroline : "On n'avait aucun bien avant notre mariage, à part une maison que nous avions achetée ensemble, et une grosse flemme de tout séparer. Alors on a décidé qu'il serait plus simple de se passer d'un contrat de mariage. De toutes façons, on avait déjà un compte commun où nos deux salaires arrivaient, pour ne pas avoir à calculer tous les mois qui devait quoi à qui. On achète tout ensemble à part les cadeaux, et on ne fait pas la distinction entre les achats de l'un ou de l'autre : charge à chacun d'être raisonnable et de ne pas vider le compte en banque !" Le couple précise : "Avoir un contrat de séparation des biens ne nous semblait pas utile et ça ne marchait pas avec notre fonctionnement. En cas de séparation, on fera moitié moitié, comme on l'a toujours fait, et ça nous convient très bien comme ça." Pour eux, tout ce qui compte, c'est leur amour. Pas de place pour des complications monétaires là-dedans.

A LIRE AUSSI

>> Britney Spears a signé un contrat en béton avant son mariage

>> Quel est l'intérêt d’un contrat de mariage pour séparer les biens immobiliers ?

>> TRIBUNE. Contrat de mariage : "Protège-moi si tu m'aimes"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles