Contrat à 10 milliards : le gouvernement commande à Airbus 169 hélicoptères pour les forces armées

·1 min de lecture

Ces hélicoptères remplaceront des hélicoptères Gazelle, Alouette III, Dauphin, Panther et Fennec, dont certains sont en service depuis plus de 40 ans. Onze appareils supplémentaires ont également été commandés, dont dix H160 pour la Gendarmerie nationale, une commande "décidée dans le cadre du plan de soutien à l'industrie aéronautique, pour un montant de plus de 200 millions d'euros". Ce contrat avait déjà été évoqué par le gouvernement.

Une commande avancée d'un an

Le 11e est destiné à la Direction générale de l'Armement "pour assurer les essais en vol de mise au point, de qualification des équipements et des futurs systèmes d'armes", selon le ministère. Attendue de longue date et prévue par la loi de programmation militaire 2019-2025, la commande de 169 appareils pour les forces armées devait initialement être passée en 2022, mais la ministre des Armées, Florence Parly, avait annoncé en 2019 avoir décidé de l'avancer d'un an.

Le choix du H160M, développé à partir du H160, récent appareil civil d'Airbus Helicopters, comme base technique de la plateforme unique du programme "Hélicoptère interarmées léger" (HIL), était déjà connu depuis 2017. "En assurant le remplacement progressif de cinq types d'appareils différents, dont certains sont en service depuis plus de 40 ans, le Guépard fournira à nos armées les moyens de mener de manière plus efficace leurs missions pour les 40 prochaines années. Ce programme pérennise les savoir-faire et les emplois d'Airbus Helicopters, leader ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles