Les Contrariantes #17 – Darwin et les Français & Cécile Philippe et Nicolas Marquès

·1 min de lecture
Pour ce dix-septième numéro des Contrariantes, Laetitia Strauch-Bonart et Peggy Sastre reçoivent Cécile Philippe et Nicolas Marquès.
Pour ce dix-septième numéro des Contrariantes, Laetitia Strauch-Bonart et Peggy Sastre reçoivent Cécile Philippe et Nicolas Marquès.

Jusqu'au 18 juillet se tient au musée d'Orsay l'exposition « Les Origines du monde », organisée en partenariat avec le Muséum national d'histoire naturelle. L'exposition met en scène « ce moment où la théorie de l'évolution interroge la place de l'homme au sein de la nature » et elle est l'occasion, pour Laetitia Strauch-Bonart et Peggy Sastre, de s'interroger sur ce que la France a pu faire du naturalisme depuis l'époque dans laquelle elle nous replonge. Quelle place occupent aujourd'hui Darwin et sa lignée dans nos imaginaires ? Qu'a-t-on fait du bouillonnement intellectuel proprement transdisciplinaire que l'Europe allait connaître dans le sillage immédiat de la publication et de la traduction de ses ?uvres maîtresses ?

À LIRE AUSSIArt ? Au musée d'Orsay, fascinantes « origines »

Darwin peut-il résister à la vague de purification du passé, ce « goudronnage rétrospectif » (restrospective bigotteering) comme l'appelle Nassim Nicholas Taleb, alors que bien de ses écrits débordent logiquement des maux de son temps ? sexisme, racisme, complaisance avec l'eugénisme, etc. ? Quand la France va-t-elle enfin guérir de son chauvinisme scientifique et véritablement embrasser la théorie de l'évolution telle qu'elle s'est développée et renforcée depuis Darwin pour en venir à représenter LE paradigme à la fois le plus parcimonieux et le plus élégant pour comprendre le vivant ?

Dans la seconde partie, les Contrariantes accueillent Cécile Philippe et Nicolas Marquès, écono [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles