Contraception : le planning familial réclame une pilule sans ordonnance

La rédaction d'Allodocteurs.fr
Contraception : le planning familial réclame une pilule sans ordonnance

Et si chaque femme pouvait acheter sa pilule contraceptive au comptoir, en pharmacie, sans ordonnance ? L'idée vient du planning familial et d'un collectif de pharmaciens. Ils viennent de lancer une pétition.

La pilule oestro-progestative, la plus connue, doit impérativement être prescrite par un médecin car elle peut avoir de graves effets secondaires, notamment des risques de thrombose ou des risques cardiovasculaires. Elle n'est pas non plus adaptée aux femmes qui ont eu un cancer hormonodépendant, comme un cancer du sein.

Pour toutes ces raisons, une consultation médicale est indispensable avant de la prescrire. Mais ces contre-indications ne concernent pas la pilule progestative. "Les microprogestatifs n'ont pas ces oestrogènes de synthèse qui constituent le facteur de risque cardiovasculaire ou cancéreux. On est donc beaucoup plus à même de pouvoir la prescrire plus largement puisque les contre-indications sont extrêmement rares", explique le Pr Michaël Grynberg, gynécologue-obstétricien à l'hôpital Jean-Verdier (93).

Pour le planning familial et les signataires de l'appel, cette pilule faciliterait tout simplement l'accès à la contraception. "Dans certaines villes ou certains villages, les délais d'attente pour voir un gynécologue sont très longs. On peut attendre cinq ou six mois pour une première prescription ou un renouvellement de contraception. Il y a des freins d'accès en terme d'offre de soins. C'est pour cela que nous souhaitons rendre la pilule accessible en pharmacie. Ce serait un lieu supplémentaire où se procurer la pilule", précise Caroline Rebhi-Farin, (...) Lire la suite sur Francetv info

Santé : le scandale de la Dépakine
Assurances : elles vous surveillent !
Sciences : des agneaux prématurés grandissent dans un utérus artificiel
"Envoyé spécial" dénonce les méthodes de Dentexia
Médecine : la consultation chez le généraliste passe à 25 euros dès le 1er mai

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages