Contrôles du pass sanitaire : ces restaurateurs vigilants par peur d'une fermeture

·1 min de lecture

Plus de fermeté dans le contrôle du pass sanitaire dans les restaurants. C'est la consigne envoyée aux préfets par le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, lundi. Un tour de vis qui ne dérange pas les restaurateurs alors que les contaminations au Covid-19 repartent à la hausse. C'est notamment le cas dans les établissements du 8e arrondissement de Paris.

"On ne joue pas à ça"

Il est 19 heures et c'est le début du coup de feu. Devant ce restaurant italien, la file de clients s'allonge. Ici, aucune entrée ou presque sans le précieux sésame. Posté en salle, Jean-Jacques Privat, le gérant, y veille attentivement. "Nous contrôlons strictement tout le monde à part les habitués qui viennent tous les jours et dont on sait qu'ils ont leur pass sanitaire. Mais ça représente un petit pourcentage", assure-t-il. "En plus, nous sommes contrôlés assez régulièrement par la police donc on ne joue pas à ça", insiste le gérant.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

De l'autre côté, dans une brasserie française voisine, Paloma s'installe sur une des banquettes rouges après un contrôle de son pass sanitaire. Une étape qui lui était presque sortie de la tête. "Je crois que j'ai perdu l'habitude de le montrer, je n'y pense plus trop donc c'est qu'il y a eu un relâchement", reconnaît la jeune femme.

En revanche, ici, le protocole est appliqué à la lettre, promet le directeur Stephane Malechow, qui explique ne pas avoir le choix s'il veut éviter une troisième fermeture...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles