Contrôles d'identité : la proposition choc de la Défenseure des droits

La Défenseure des droits, Claire Hédon, souhaite interdire les contrôles de police inopinés sur la voie publique dans certains quartiers. Elle les juge souvent discriminatoires et inefficaces. Une proposition choc qui s'appuie sur une étude menée depuis 2016 par le défenseur des droits. Elle montre que les hommes perçus comme noirs ou arabes sont 20 fois plus visés par les contrôles des forces de l'ordre. Des contrôles préventifs sans trouble constaté Supprimer ces contrôles dans certaines zones serait une aberration pour les syndicats de police. "Je pense que c'est une proposition totalement fantaisiste, cela reviendrait à créer des "fan zones" pour délinquants, c'est-à-dire des espaces dans lesquels les délinquants feraient ce qu'ils veulent et où on dirait à la police de ne pas aller, ce n'est pas raisonnable", explique David Le Bars, syndicat des commissaires de police. La France est l'un des rares pays européens à encore autoriser ces contrôles dits administratifs, qui interviennent à titre préventif alors qu'aucun trouble n'a été constaté.