Contrôle vidéo dans les abattoirs: 40 personnalités demandent à Macron de respecter son engagement

Anthony Berthelier
Contrôle vidéo dans les abattoirs: 40 personnalités demandent à Macron de respecter son engagement

ANIMAUX - "Il est encore temps, monsieur le président, de tenir votre engagement!" Une quarantaine de personnalités et autant d'ONG co-signent une tribune publiée dans Le Parisien, demandant à Emmanuel Macron de tenir son engagement en matière de protection animale. Renaud, Elisabeth Badinter, Sylvie Vartan, Fauve Hautot, Laurence Parisot, Jean-Pierre Jeunet et beaucoup d'autres demandent plus particulièrement au président de la République d'instaurer "le contrôle vidéo obligatoire dans les abattoirs", comme il l'avait promis durant sa campagne.

Or, aujourd'hui, "le projet de loi actuel du ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, renonce pour l'instant à ce dispositif", explique le texte écrit par le député de la Charente- Maritime Olivier Falorni. Il rappelle également la promesse faîte par Emmanuel Macron, alors qu'il n'était que candidat à l'élection présidentielle.

"Cet abandon serait une régression. Pire, un reniement. Celui de l'engagement pris par Emmanuel Macron durant la campagne, qui avait écrit aux associations de protection animale: "La vidéosurveillance dans les abattoirs, selon des modalités inspirées de la proposition de loi Falorni, sera mise en place."

Une tribune publiée alors que des vidéos dénonçant la condition de vie des animaux en élevage, mais également leur agonie dans les abattoirs, choquent régulièrement l'opinion publique. Jeudi 12 avril, L214, association en pointe dans la défense des droits des animaux, a publié une nouvelle vidéo épinglant, cette fois-ci, un élevage de porcs du Tarn. On peut voir, sur les images ci-dessous, la saleté extrême des lieux, des animaux malades ou blessés piétinant des rats morts jonchant le sol.

Attention, certaines images peuvent choquer.

En 2017, l'association dénonçait également la souffrance des porcs étourdis au gaz dans un abattoir des Yvelines, avec une vidéo difficilement soutenable.

Des vidéos salvatrices pour les signataires du texte, mais qui ne peuvent être suffisantes. "Sans...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post