Contrôle technique des deux-roues : manifestation de motards à Paris, le dialogue s'engage avec le gouvernement

© HOUPLINE-RENARD/SIPA

Ce lundi 31 octobre, le Conseil d’État a réinstauré l'obligation de contrôle technique pour les deux-roues . Cette directive européenne devait dans un premier temps entrer en vigueur début 2023, mais le gouvernement avait décidé de l’annuler. La justice s’oppose donc au gouvernement. Le débat divise. D’un côté les associations de défense de l’environnement et de la sécurité routière porteuses du recours se félicitent, de l'autre, des dizaines de motards ont protesté dans Paris ce samedi 5 novembre.

Lire aussi - Contrôle technique pour les motos : « Un impact sur la sécurité routière », selon l’association Respire

Un contrôle technique « ne servira à rien »

Le sujet du contrôle technique pour les deux-roues  a en tout cas suscité ce samedi un défilé de motards jusqu'à l'hôtel de ville de Paris. Ils protestaient également contre le stationnement payant qui leur est imposé dans la capitale depuis septembre. Selon Jean-Marc Belotti, coordinateur à Paris de la Fédération des motards en colère, le contrôle technique « ne servira à rien », comme il l’explique à l’AFP. Pour lui, contrairement à une voiture, « on peut voir facilement à l'œil nu si les organes de sécurité d'un deux-roues sont défaillants ou pas ». En outre, les deux-roues roulent en moyenne « 3000 km par an seulement », a-t-il précisé. Enfin pour lui, les deux-roues sont une réelle « plus-value en terme de mobilité et de pollution dans les grandes villes, par rapport à la voiture ».

L’ouverture du dialogue

Vendredi 4 n...


Lire la suite sur LeJDD