Contrôle technique des deux-roues : comment ça va marcher ?

© NICHOLAS ORCHARD / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP

Le Conseil d’État a réinstauré lundi le contrôle technique pour les deux-roues. Son application était prévue début 2023 avant son annulation par le gouvernement. La plus haute juridiction administrative a estimé cette décision illégale. Comment ce contrôle technique va-t-il fonctionner ?

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Le fonctionnement sera similaire à celui d’une voiture. Le contrôle technique se fera dans un centre agréé. Le premier contrôle technique devra intervenir dans les 6 mois qui précèdent le 4e anniversaire de la mise en circulation du véhicule. Et il devra ensuite être renouvelé tous les 2 ans. Parmi les points importants vérifiés, il faut compter le freinage, la direction, l’éclairage ou encore l’adhérence.

À partir de 2022 pour les deux-roues les plus anciens

>> LIRE AUSSIContrôle technique obligatoire pour les motos et scooters : qu'en pensent les usagers ?

À partir du 1er janvier prochain, les deux-roues de plus de 125 cm3 immatriculés avant 2016 devront passer par le contrôle technique. Pour ceux immatriculés entre 2016 et 2020, ce sera à partir de 2024. Pour ceux immatriculés en 2021, à partir de 2025. Et pour ceux immatriculés cette année, 2026. Les tarifs devraient être compris entre 50 et 70 euros.


Lire la suite sur Europe1