Contrôle technique : le bilan 2020

·1 min de lecture

Chahutée depuis trois ans, l'épreuve tant redoutée des Français vient de livrer son bilan 2020. L'occasion pour Auto Plus de faire le point sur l'évolution du nombre de contre-visites, sur les risques d'être recalé par départements,sur les défaillances les plus fréquentes et sur le tarif du contrôle technique.

La vie n'est décidément pas un long fleuve tranquille pour le contrôle technique. La visite périodique imposée à tous les véhicules dès leur quatrième anniversaire, puis tous les deux ans ou lors de leur vente, vient en effet de traverser plusieurs zones de turbulences. La principale remonte à mai 2018, lorsque l'épreuve est réformée de fond en comble pour cause d'uniformisation européenne. Au programme pour les voitures : 133 points de contrôle* (contre 124 auparavant) pouvant conduire à 599 défaillances (soit 146 supplémentaires). Si 136 d'entre elles ne sont pas éliminatoires, 336 autres imposent une contre-visite sous deux mois.

Mais la vraie nouveauté, ce sont les inédites 127 défaillances "critiques", qui immobilisent administrativement le véhicule le jour même à minuit ! Second changement, moindre celui-ci : le redouté durcissement du test d'opacité des fumées des diesels, initialement prévu le 1er janvier 2019, mais décalé de six mois sous la pression des gilets jaunes. Enfin, ultime coup dur, la crise sanitaire de 2020 qui a rebattu les cartes : non pas en termes de déroulement de l'épreuve, mais d'activité, avec un effondrement (...)

Lire la suite sur Auto Plus

Audi e-Tron GT (2021) : vidéo à bord de la berline sportive électrique
Morgan Plus 8 GTR : une Morgan extrême bientôt en production !
Ford S-Max et Galaxy (2021) : disponibles en hybride
Au Royaume-Uni, les chauffeurs Uber sont désormais officiellement des employés
Honda : bientôt un nouveau PDG, et une nouvelle stratégie
Skoda Kushaq (2021) : un aperçu du style du futur petit SUV