Contrôle des frontières : l'UE et la Serbie signent un nouvel accord

Contrôle des frontières : l'UE et la Serbie signent un nouvel accord

L'Union européenne et la Serbie ont scellé un nouvel accord de coopération en matière de gestion des frontières avec l'Agence européenne Frontex. La commissaire aux Affaires intérieures, Ylva Johansson, et le vice-Premier ministre et ministre de l'Intérieur serbe, Ivica Dacic ont signé cet accord mardi à Belgrade. Le texte prévoit une coopération accrue entre Frontex et la Serbie.

La Serbie, un partenaire clé pour gérer la migration par les routes

Ylva Johansson considère le pays des Balkans "comme un partenaire clé de l'UE pour gérer la migration le long des routes": "C'est la troisième fois que je me rends en Serbie et j'ai déjà pu constater à deux reprises l'excellente coopération à la frontière de l'UE entre les gardes-frontières serbes et leurs collègues de Frontex contre la criminalité, les passeurs de migrants et la migration irrégulière. Avec l’accord sur le statut de Frontex que nous avons signé aujourd’hui, nous améliorons notre coopération. Toujours sous le commandement des autorités serbes, toujours à l'initiative des autorités serbes, Frontex sera désormais également en mesure de soutenir les gardes-frontières et les forces de l'ordre serbes aux frontières avec la Bosnie-Herzégovine et la Macédoine du Nord."

Frontex déployé y compris aux frontières avec les pays-tiers de la Serbie

Ivica Dacic, a quant a lui salué ce deuxième accord entre la Serbie et Frontex, accord selon lequel les forces de police seront déployées non seulement aux frontières nationales avec la Hongrie et la Bulgarie, dans le cadre de l'opération "Serbie continentale", mais également aux frontières nationales de la Serbie avec pays tiers. "Il s’agit d’une contribution significative à la lutte contre la criminalité transfrontalière et la migration irrégulière."

Frontex déploie actuellement plus de 480 agents dans les pays des Balkans, dans le cadre d'opérations conjointes aux frontières extérieures de l'Union avec l'Albanie, la Macédoine du Nord et le Monténégro. Le dispositif comprend 111 officiers déployés en Serbie dans le cadre d'une opération conjointe en cours, menée dans le cadre du précédent accord de statut avec la Serbie, aux frontières avec la Hongrie et la Bulgarie.