Contrôle des chômeurs : ce que Macron veut faire, ce qui empêche l'emploi de repartir

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Emmanuel Macron a durci le ton. "Les demandeurs d'emploi qui ne démontreront pas une recherche active verront leur allocation suspendue", a annoncé le chef de l'État lors de son allocution télévisée mardi soir. De plus, "Pôle Emploi passera en revue les centaines de milliers d'offres d'emplois disponibles sans réponse dès les prochaines semaines", a-t-il ajouté. Un renforcement des contrôles qui intervient donc alors que la réforme de l'assurance-chômage entrera en vigueur le 1er décembre.

"Les contrôles vont augmenter de 25%"

Rien ne change pour les demandeurs d'emploi qui doivent confirmer eux-mêmes chaque mois qu'ils sont bien à la recherche d'un travail. En cas de fraude, les allocations sont suspendues mais Emmanuel Macron souhaite que les contrôles s'intensifient pour vérifier que ces déclarations sont bien exactes. Pôle emploi va alors augmenter de 25% ses efforts pour contrôler des chômeurs dans les six prochains mois.

"Un million d'offres non pourvues"

Emmanuel Macron a montré qu'il souhaitait plus de fermeté. Il a d'abord demandé à Pôle emploi de lister rapidement toutes les offres d'emploi qui sont aujourd'hui sans réponse et il souhaite que les demandeurs d'emploi démontrent qu'ils recherchent activement un travail. Un chômeur qui recherche ou a fait une formation dans le secteur du bâtiment ou dans l'hôtellerie-restauration, par exemple, a de fortes chances d'être sollicité à partir du mois de décembre.

"On estime à un peu plus d'un million d'offres d'emploi qui so...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles