Que contient le projet de loi sécurité, présenté mercredi en Conseil des ministres ?

À l’instar de la Défense , le ministère de l’Intérieur souhaite une loi de programmation de la Sécurité. Pour la première fois, le projet de loi d’orientation et de programmation (LOPMI) doit être présenté mercredi en Conseil des ministres. C’est un texte remanié puisqu’à l’origine, il comportait 32 articles lors de sa première mouture présentée mi-mars. Finalement, il n’y en aura que 15, mais la promesse budgétaire va être tenue.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

15 milliards d'euros supplémentaires

Un effort important de 15 milliards d'euros supplémentaires sera apporté pendant cinq ans. La moitié de ces crédits va être allouée à la transformation numérique du ministère de l'Intérieur. Il s'agit ici de s'adapter à la délinquance qui a investi le champ du cyber.

>> À ÉCOUTERSécurité : face au mécontentement des Français, faut-il aller plus loin ?

Ce budget doit aussi permettre de créer onze nouvelles unités de forces mobiles, dont la répartition a, selon les informations d'Europe 1, été actée : sept pour les gendarmes mobiles, quatre pour les CRS, soit un peu plus de 1.200 policiers et gendarmes spécialistes du maintien de l'ordre.

La sécurité publique devrait aussi être renforcée avec 200 nouvelles brigades de gendarmerie créées dès le mois de janvier prochain.

Emmanuel Macron veut ainsi doubler la présence policière sur la voie publique d'ici à cinq ans. Autre enjeu de taille, la filière investigation où son nombre d'enquêteurs sera lui ...


Lire la suite sur Europe1