Contestation de la réforme des retraites : "Certains vont trop loin par rapport à ce qui est exigé dans une démocratie", juge Nicole Belloubet

franceinfo

Alors que la contestation contre la réforme des retraites semble se radicaliser, Nicole Belloubet, ministre de la Justice, invitée de France Inter lundi 20 janvier, a jugé que "certains de nos concitoyens vont trop loin par rapport à ce qui est exigé dans une démocratie". La garde des Sceaux faisait référence aux événements survenus en fin de semaine dernière à Paris. Samedi soir, la brasserie La Rotonde, prisée par Emmanuel Macron, a été la cible d'un incendie volontaire dans le quartier Montparnasse. La veille, un groupe de militants avaient tenté de pénétrer dans le théâtre des Bouffes du Nord alors que le président de la République assistait, avec sa femme Brigitte, à une représentation.

Le droit de grève est un droit constitutionnel mais quand on attaque le président de la République, quand on attaque une brasserie, si c'est lié à ce que l'on a supposé, tout cela ne me semble absolument pas acceptable.

Nicole Belloubet

La garde des Sceaux n’a pas souhaité employer le terme de "climat insurrectionnel", contrairement aux propos de Marlène Schiappa, parce que "ces événements sont le fait d'une minorité", a analysé la ministre. Toutefois, "certains de nos concitoyens vont trop loin par rapport à ce qui est exigé dans une démocratie", a-t-elle complété, faisant ainsi référence aux récents événements survenus dans la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi