Contestation de crime contre l’humanité : Éric Zemmour relaxé

Source AFP
·1 min de lecture
Le parquet avait requis, en décembre, 10 000 euros d'amende à l'encontre du polémiste controversé.
Le parquet avait requis, en décembre, 10 000 euros d'amende à l'encontre du polémiste controversé.

Éric Zemmour a été relaxé jeudi alors qu'il était jugé à Paris pour « contestation de crime contre l'humanité ». Le 21 octobre 2019, le polémiste avait soutenu que le maréchal Pétain avait « sauvé » les Juifs français. Il avait tenu ces propos face à Bernard-Henri Lévy sur la chaîne d'info CNews, dont il est un des piliers.

La 17e chambre du tribunal de Paris a expliqué la relaxe par des propos prononcés « à brûle-pourpoint lors d'un débat sur la guerre en Syrie. Tout en reconnaissant toutefois qu'ils contiennent « la négation de la participation [de Pétain] à la politique d'extermination des juifs menée par le régime nazi ». Le parquet avait requis, en décembre, 10 000 euros d'amende à l'encontre du polémiste controversé.

« C'est avec satisfaction que nous prenons acte de la décision du tribunal qui relaxe Éric Zemmour de l'ignominie de la procédure engagée à son encontre », a déclaré Olivier Pardo, qui défend le chroniqueur de CNews avec Laurence Dauxin-Nedelec. « Que ceux qui instrumentalisent la Shoah pour de bas règlements de comptes politiques osent se regarder en face », ont-ils ajouté.

À LIRE AUSSILe comité d'éthique de Canal+ épingle l'émission d'Éric Zemmour

La Licra va faire appel

« Nous sommes extrêmement déçus par la décision du tribunal, nous considérons que le droit n'a pas été dit », a annoncé Stéphane Lilti, avocat de l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), qui a prévu de faire appel. Ces derniers s'étaient constitués partie civile aux cô [...] Lire la suite