Contaminée par le papillomavirus dans une voiture, une Américaine perçoit 5,2 millions de dollars de dommages et intérêts

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Couple holding hands having sex inside a car with a steamy window (AntonioGuillem via Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après avoir contracté le papillomavirus dans une voiture, une Américaine a obtenu 5,2 millions de dommages-intérêts de son assureur.

L’affaire a fait grand bruit outre-Atlantique. En 2017, une Américaine a été infectée par le papillomavirus (HPV) après un rapport sexuel dans une voiture. Elle a demandé une indemnisation pour "pertes et blessures" ainsi que pour "ses dépenses médicales passées et futures" à son assureur, Geico. Elle a d’abord requis 9,9 millions de dollars, avant qu’un médiateur de la cour d’appel du Missouri ne lui octroie 5,2 millions de dollars.

Une somme conséquente qui a fait réagir le milliardaire Elon Musk sur Twitter : "Les demandes d'indemnisation saugrenues de ce type sont en grande partie la raison pour laquelle les assurances automobiles coûtent si cher."

Le papillomavirus, une infection sexuellement transmissible fréquente

Le papillomavirus ou HPV (pour Human papillomavirus) est un virus qui se transmet très facilement, quasiment exclusivement par contact sexuel avec ou sans pénétration. Il s’agit de l’infection sexuellement transmissible (IST) la plus fréquente. Les préservatifs ne protègent pas totalement contre l’infection à HPV, car ils ne couvrent pas l’intégralité des parties génitales. En dehors de la vaccination, il n’existe pas d’autre mode de protection contre le HPV.

Si dans 90% des cas, l’organisme élimine spontanément le virus, dans certains cas l’infection persiste et évolue en cancer. Le plus fréquent est celui du col de l’utérus, mais le papillomavirus peut aussi être responsable d’un cancer de l’anus, du pénis, du vagin, de la vulve et de l’oropharynx (gorge, amygdales et base de la langue). Près de 80 % des personnes seront infectées par le virus HPV au cours de leur vie. La plupart des infections ont lieu lors des premiers rapports sexuels.

VIDÉO - Cancer du col de l'utérus : la vaccination contre le papillomavirus montre son efficacité

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles