Le consultant médical du film Contagion déclare être atteint du coronavirus

Depuis le début de l'épidémie en Chine, un film fait étrangement figure d'oeuvre prémonitoire : il s'agit de Contagion, un long-métrage signé en 2011 par Steven Soderbergh (Ocean's Eleven). Doté d'un prestigieux casting (Marion Cotillard, Gwyneth Paltrow, Matt Damon, Laurence Fishburne), ce thriller anxiogène raconte comment une pandémie dévastatrice explose à l’échelle du globe. Dès la première scène, le personnage de Gwyneth Paltrow succombe au mystérieux virus, 24 heures après l'avoir contracté lors d'un voyage d'affaires à Hong-Kong... La communauté scientifique s’embarque alors dans une course contre la montre pour trouver un vaccin. Un troublant parallèle avec la crise sanitaire mondiale, qui a valu à Contagion de devenir l'un des films les plus téléchargés aux Etats-Unis ces dernières semaines. Début mars, le long-métrage avait disparu du catalogue de Netflix, pour des raisons de catalogue indépendantes de la propagation du virus.

"C'est affreux"

La réalité n'en finit plus de rattraper la fiction puisque, mardi dernier, le consultant médical du film a annoncé être lui-même atteint par la maladie. Lors d'une interview à la chaîne Fox Business, le docteur Ian Lipkin n'y est pas allé par quatre chemins : "J'aimerais dire ce soir dans cette émission que c'est devenu très personnel pour moi aussi, car depuis hier je suis atteint par le Covid-19. Et c'est affreux. Si ça peut m'attaquer moi, ça peut attaquer n'importe qui." Ce professeur d'épidémiologie, neurologie et pathologie

Retrouvez cet article sur Télé 2 semaines

Traitement du professeur Didier Raoult : Laura Tenoudji a "eu peur" mais "ne regrette pas" de l'avoir suivi ! (VIDEO)
NCIS : Michael Weatherly se la (re)joue DiNozzo dans les rues de New York
Pierre-Jean Chalençon confronté à une terrible épreuve : son père est mort
Eve Angeli ironise sur son confinement avec son mari : "Je n'ai pas envie qu'on divorce trop tôt non plus"
Laury Thilleman : découvrez son surnom improbable durant son année de règne en tant que Miss France