En construisant un musée de la mosaïque, les ouvriers découvrent... une mosaïque de 1700 ans

Aqad, Somaya
Le sol de l'ancienne villa de Lod était pavé de mosaïques, découvertes lors de travaux de fondation d'un musée. / Nikki Davidov / Israel Antiquities Authority

Un assemblage décoratif a été retrouvé à Lod dans l'une des plus anciennes cités d'Israël. Les fouilles ont eu lieu sur le chantier d'un établissement dédié à accueillir des vestiges antiques. Selon les archéologues, l'œuvre datant de l'ère romaine décorait la maison d'un riche citoyen, peut-être l'un des premiers chrétiens.

La construction d'un centre dédiée à la mosaïque antique dans la ville de Lod proche de Tel Aviv a permis la découverte d'une superbe mosaïque colorée. Les fouilles archéologiques avaient été effectuées le mois dernier par l'Autorité des antiquités d'Israël en amont des travaux. L'œuvre vieille de 1700 ans a été trouvée dans les ruines d'une maison datant de l'époque romaine. La qualité de la pierre indique que le propriétaire était extrêmement riche. «La villa comprenait un grand triclinium, salle de réception pavée de mosaïques et une cour intérieure à colonnes, également avec des mosaïques, et un système d'eau», a expliqué l'archéologue Amir Gorzalczany chargé des fouilles, au quotidien Haaretz. Il s'agit de la troisième découverte de ce type dans la région. L'œuvre d'art a été extraite du chantier pour permettre la construction du Centre de mosaïque Shelby White et Leon Levy .

» LIRE AUSSI - Archéologie: des banquiers se mobilisent

La riche demeure était composée d'une salle de réception «large» et au style «luxuriant», équipée d'une table et de lits de banquets, ainsi qu'une cour intérieure avec des colonnes et un système hydraulique. Le lieu a survécu sous différentes formes depuis le Ier siècle de notre ère jusqu'à la fin de la domination romaine au IIIe siècle, selon les spécialistes. Trois mosaïques ornaient la maison, celle appartenant à la salle de réception a été retrouvée dans un bon état. Après un nettoyage minutieux, les archéologues ont réussi à faire apparaître des représentations de poissons.

» LIRE AUSSI - Israël: découverte des (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Le reliquaire des apôtres André, Philippe et Pierre aurait été retrouvé à Bethsaïde 
Heinrich Schliemann, l'aventurier de la Cité perdue 
L'incroyable renaissance des colosses de Louxor 
La vie d'une fabrique de poteries vieille de 1800 ans révélée en Israël 
Découverte en Égypte de centaines de poteries antiques cachées durant la Seconde guerre mondiale 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro