Construction : pénurie, montée des prix, la nouvelle guerre du bois

Les ouvriers pourront-ils terminer les travaux ? Sur le chantier d’une crèche, près de Caen (Calvados), l’inquiétude grandit, car la matière première pour l’ossature en bois commence à manquer. Pour ne pas trop retarder le chantier, le patron doit s’adapter en permanence. "On s’est pris le Covid qui était quelque chose qu’on n’avait jamais connu et là, on se prend un truc dans la figure, on ne comprend pas", regrette Christian Piquet, PDG de CPL Bois. Une très forte demande des États-Unis Comment expliquer une telle situation de pénurie ? Dans l’Eure, une scierie est dévalisée. Avec le Covid-19, les particuliers en France multiplient les travaux, mais ce n’est pas la seule raison. "On a aussi une très forte demande du marché américain qui fait qu’il y a une pénurie en Europe sur ce marché-là", explique Hubert de Mentque, directeur de la Scierie de la Croix Maître Renault. Cette nouvelle guerre du bois fait bondir les prix. Les cours s’envolent. Le bois n’est pas le seul à manquer, le bâtiment fait aussi face à une pénurie d’acier et de cuivre.