Construction d'une mosquée à Strasbourg : Darmanin s'oppose à une subvention de la mairie

·1 min de lecture

Gérald Darmanin a accusé la mairie EELV de Strasbourg de financer "une mosquée soutenue par une fédération qui défend l'islam politique" au lendemain d'un vote approuvant "le principe d'une subvention" de plus de 2,5 millions d'euros, et demandé la saisine de la justice. "La mairie verte de Strasbourg finance une mosquée soutenue par une fédération qui a refusé de signer la charte des principes de l'islam de France et qui défend un islam politique", a réagi Gérald Darmanin dans un tweet publié dans la nuit de lundi à mardi. 

"Vivement que tout le monde ouvre les yeux et que la loi séparatisme soit bientôt votée et promulguée", a-t-il ajouté. "J’ai été très surprise du fait que le ministre de l'Intérieur s'adresse à moi par voie de tweet (...), d'autant plus que ce projet de mosquée (...) est un projet ancien, il ne date pas de ma mandature" mais "d'une dizaine d'années", a réagi dans l'après-midi la maire, Jeanne Barseghian, lors d'un point de presse durant lequel elle a défendu la délibération adoptée lundi par le conseil municipal.

Gérald Darmanin hausse le ton

Si Gérald Darmanin "a des choses et des éléments à nous transmettre" sur la Confédération islamique Millî Görüs (CIMG), porteuse de ce projet de mosquée, "qu'il le fasse", a-t-elle ajouté, expliquant que la préfète du Bas-Rhin actuelle, Josianne Chevalier, "ne (l)'a jamais alertée d'aucune manière sur ce projet en particulier".

En fin de matinée, le ministre a encore haussé le ton en annonçant, toujours sur Twitter, a...


Lire la suite sur Europe1