Les constructeurs automobiles sont-ils en passe d’être avalés par les GAFA ?

·1 min de lecture

C’est un élément incontournable des voitures de demain : la data. C’est même ce qui a le plus de valeur. Elle représente toutes les données embarquées, soit tous les services connectés comme par exemple l’utilisation de la navigation. Alors pour gérer ces données, innover et améliorer les aides à la conduite, les constructeurs automobiles font appel aux meilleurs : les géants de la tech. Volkswagen a ainsi signé un partenariat avec Microsoft, Toyota avec Amazon et Renault avec Google.

Le risque est alors de se retrouver totalement englouti par l’entreprise de tech. En bourse, celle-ci est souvent cent fois plus valorisée qu'un constructeur automobile... Luca de Meo, le directeur général de Renault l’a bien compris. Et il a assuré lors de la présentation de son dernier plan stratégique que Renault deviendra à terme une "entreprise technologique qui intègre des véhicules". Et non plus l’inverse. Cette collaboration va d’ailleurs se renforcer. Dans quelques mois sortira la Megane e-vision, la première voiture avec le système d'exploitation Android intégré. Plus besoin de se connecter via son smartphone.

Rivian "est le principal concurrent identifié à l’avenir pour Tesla"

Il n’est donc pas question, pour l’instant, de voir sur les routes une Google Car ou une Apple Car. Le savoir-faire des constructeurs historiques leur permet de résister puisque que fabriquer une voiture c’est facile, mais des millions, cela devient bien plus complexe. A l’image de Tesla qui a frôlé la faillite ...


Lire la suite sur Europe1