Constitution. 66,80% de "Oui" : en Algérie, un référendum sans engouement ni suspense

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Sans surprise mais aussi sans enthousiasme, le oui à une nouvelle constitution l’a emporté. Sensé ouvrir une nouvelle ère dans le pays, ce référendum semble loin d’être en mesure de répondre à un an et demi de contestation.

“Le ‘Oui’ l’a emporté avec un taux de 66 ,80 % lors du référendum sur la révision de la Constitution, qui s’est déroulé hier a annoncé ce lundi le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi”, révèle Algérie Eco ce lundi 2 novembre.

À une large majorité donc, le projet de nouvelle constitution a été adopté. Le président, Abdelmadjid Tebboune, en avait fait un enjeu majeur, estimant que cette nouvelle Loi fondamentale ouvrirait une nouvelle ère pour le pays. Pour le pouvoir algérien, c’est une façon de répondre au Hirak, ce mouvement de contestation sans précédent, né en 2019.

Le quotidien L’Expression, Alger, 2 novembre 2020. 
Le quotidien L’Expression, Alger, 2 novembre 2020.

Pari réussi pour le journal d’État L’

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :