Pour constituer son équipe, Joe Biden s'entoure de proches et de femmes

·6 min de lecture

Le président élu a nommé une poignée de fidèles soutiens mais aussi quelques étoiles montantes du Parti démocrate qui composeront son cercle de conseillers à la Maison Blanche. Une administration qui fait place aux talents issus des minorités et aux femmes. Retour sur ces personnalités sélectionnées.

Sans attendre que son rival Donald Trump reconnaisse sa défaite, Joe Biden s'est lancé dans la composition de son administration, une équipe qui fait place aux talents issus des minorités et aux femmes. Le président élu a ainsi nommé officiellement, mardi 17 novembre, plusieurs fidèles de son équipe de campagne, mais aussi des alliés de longue date qui devraient le rejoindre à la Maison Blanche d'ici sa prise de fonction le 20 janvier 2021. D’autres annonces sont attendues dans les prochaines semaines. Toutefois, les démocrates devront patienter jusqu’aux résultats du second tour des sénatoriales dans l’État de Géorgie, le 5 janvier, avant de procéder à certaines nominations plus importantes. Retour sur les personnalités choisies à ce jour pour composer la future administration Biden.

  • Ron Klain, secrétaire général de la Maison Blanche

Première nomination de taille, l'ancien vice-président qui prendra ses fonctions le 20 janvier a choisi Ron Klain comme bras droit. Avocat de formation, ce démocrate chevronné de 59 ans est appelé à devenir le secrétaire général de la Maison Blanche, un poste clé de la future présidence américaine.

En le nommant, Joe Biden renouvelle sa confiance à cet ancien collaborateur avec qui il avait déjà collaboré dans la fin des années 1980, lorsqu'il présidait le Comité judiciaire du Sénat. Ron Klain a ensuite occupé le poste de chef de cabinet de Joe Biden de 2009 à 2011, sous Barack Obama. Une fonction déjà exercée auprès du démocrate Al Gore, de 1995 à 1999, sous le mandat du président Bill Clinton. Plus récemment enfin, il avait officié en tant que conseiller du candidat Biden à la Maison Blanche.

"Ron a été d’une valeur inestimable pour moi au cours des nombreuses années où nous avons travaillé ensemble", a déclaré le président élu, vantant aussi bien son "expérience longue et diversifiée" que sa "capacité à travailler avec des gens de tous les horizons politiques". En 2014, Ron Klain avait également coordonné la réponse de l'administration Obama à la crise Ebola. Une expérience qui pourrait s'avérer utile alors que les États-Unis font face à un regain de la pandémie de Covid-19.

  • Jen O'Malley Dillon, cheffe de cabinet adjointe

Outre son bras droit, Joe Biden a choisi Jen O'Malley Dillon pour assister Ron Klain dans sa tâche au quotidien, en tant que cheffe de cabinet adjointe à la Maison Blanche. La démocrate de 44 ans dirigeait depuis la mi-mars son équipe de campagne et est considérée comme l'un des meilleurs talents de son parti, rappelle le New York Times. D'origine irlandaise comme Joe Biden, Jen O'Malley Dillon est la première femme à avoir ainsi emmené un candidat démocrate jusqu'à la présidence, après s'être engagée auprès d'un autre prétendant à l'investiture démocrate, le Texan Beto O'Rourke. Elle n'avait jusqu'ici jamais occupé un bureau à la Maison Blanche et, selon des proches interrogés par CNN, elle ne convoitait pas spécialement un poste dans la future administration.

  • Cedric Richmond, directeur du Bureau de l’engagement public de la Maison Blanche

Peu connu du grand public, Cedric Richmond, représentant de la Louisiane, a été nommé en tant que conseiller principal du président et directeur du Bureau de l’engagement public de la Maison Blanche. Le démocrate de 47 ans sera ainsi chargé de faire le lien entre l'administration Biden et la société civile. Coprésident de la campagne du candidat démocrate, il a été l'un des premiers soutiens de Joe Biden. Cet ancien président du Congressional Black Caucus a également été un relais de poids auprès de la communauté afro-américaine.

Cedric Richmond, qui possède un vaste réseau au sein du parti démocrate, est également connu pour sa franchise, souligne le New York Times. "ll va donner des conseils directs", a déclaré auprès du journal, Marc H. Morial, ancien maire de la Nouvelle-Orléans, qui connaît le démocrate depuis plusieurs années.

  • Julie Chávez Rodríguez aux affaires intergouvernementales.

Autre figure montante du parti, Julie Chávez Rodríguez va rejoindre la Maison Blanche comme directrice des Affaires intergouvernementales. La démocrate de 41 ans dispose d'une aura et d'une influence particulière auprès de l'électorat hispanique : elle est la petite-fille de feu César Chávez, le leader syndicaliste qui militait pour les droits des travailleurs agricoles. Julie Chávez Rodríguez a été directrice nationale de la campagne présidentielle de Kamala Harris avant de rejoindre l’équipe Biden. Auparavant, cette démocrate de la première heure avait travaillé sous l’administration Obama.

  • Steve Ricchetti et Mike Donilon, conseillers du président

Ancien lobbyiste, ayant représenté notamment le groupe pharmaceutique Eli Lilly, Steve Ricchetti va également conseiller le président. Cet ancien membre des administrations Clinton et Obama avait joué un rôle majeur dans la normalisation des relations commerciales avec la Chine, au début des années 2000, rappelle le quotidien Les Échos.

Allié de longue date de Joe Biden, Mike Donilon était le spécialiste "stratégie" du candidat démocrate pendant sa campagne présidentielle. Il a notamment dirigé la rédaction de ses discours et élaboré sa publicité, précise le site de la National Public Radio (NPR). Le démocrate a également conseillé Joe Biden lorsque ce dernier était vice-président. Routier de la politique, Mike Donilon a participé à six campagnes présidentielles et à plus de 25 élections de gouverneurs américains.

  • Annie Tomasini, directrice des opérations du Bureau ovale

Annie Tomasini fera également son entrée à la Maison Blanche en tant que directrice des opérations du Bureau ovale. Fidèle soutien de Joe Biden, elle avait participé à sa campagne lors des primaires démocrates de 2008 avant de le suivre à la vice-présidence. Cette démocrate très peu médiatisée travaille avec la famille Biden depuis maintenant plus d'une décennie.

  • Des pronostics encore incertains pour le gouvernement

La composition des postes-clés du gouvernement se révèle encore incertaine, puisque les ministres devront être confirmés au Sénat, pour l'heure majoritairement républicain. Cependant, quelques noms circulent déjà. Parmi eux, on compte Susan Rice, ancienne ambassadrice à l'ONU et ex-conseillère à la Sécurité nationale sous la présidence de Barack Obama, pressentie pour endosser les habits de secrétaire d'État. Réputée offensive, cette Afro-Américaine de 56 ans entretient également de très bonnes relations avec Joe Biden.

Autre nomination possible, Michèle Flournoy serait considérée comme largement favorite au poste de secrétaire d'État à la défense, selon Politico. Riche d'une longue expérience au Pentagone, cette femme de 59 ans, respectée au-delà des rangs démocrates, pourrait ainsi devenir la première femme à diriger un ministère dont les commandes ont toujours été aux mains d'hommes blancs.