Constat d'échec de l'Onu dans le dossier chypriote

par Stephanie Nebehay
·2 min de lecture
CONSTAT D'ÉCHEC DE L'ONU DANS LE DOSSIER CHYPRIOTE

par Stephanie Nebehay

GENEVE (Reuters) - Les Nations unies ont déploré jeudi l'absence d'éléments susceptibles de relancer les négociations entre la République de Chypre et la République turque de Chypre du Nord (RTCN) après une réunion de trois jours qui devait permettre de sortir le processus de paix de l'impasse.

Les diplomates s'étaient pourtant efforcés de trouver des pistes pour avancer en direction d'une solution pacifique au conflit qui perdure depuis l'intervention turque sur l'île méditerranéenne et qui déstabilise la région tout en alimentant les tensions au sein de l'Otan.

"La vérité, c'est qu'au bout de ces efforts, nous n'avons pas encore trouvé de terrain d'entente pour reprendre les négociations formelles", a constaté le secrétaire général de l'Onu, Antonio Guterres, lors d'une conférence de presse organisée à Genève.

L'Onu cherche depuis plusieurs dizaines d'années à favoriser la réunification de l'île au sein d'une fédération, seul élément sur lequel les deux parties s'accordent.

Mais le nouveau gouvernement installé dans la RTCN, dont l'existence n'est reconnue que par Ankara, propose désormais une fédération de deux Etats, solution que rejettent les Chypriotes grecs de Nicosie.

Antonio Guterres, qui a dressé la liste des positions des deux parties, a annoncé que les Nations unies feraient une nouvelle tentative de conciliation, "probablement dans les deux à trois mois".

"Nous ne sommes hélas pas parvenus à trouver aujourd'hui les accords que nous aurions aimer avoir, mais nous n'allons pas renoncer", a dit le diplomate portugais.

Chypre est séparée en deux depuis que l'armée turque est intervenue en 1974 sur le territoire insulaire dans la foulée d'une tentative de coup d'Etat d'inspiration panhellénique.

(Stephanie Nebahay; version française Nicolas Delame, édité par Blandine Hénault)