Constance Weber : son truc à elle, c'est Mozart !

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La première fois qu'il croise Constance, en revanche, à Mannheim en 1777, Mozart ne lui prête aucune attention : elle est à la fois trop jeune (elle n'a que quinze ans) et elle a visiblement un physique ingrat ! De toute façon, le père de Mozart, Léopold, ne voulait ni d'Aloysia ni de Constance pour belle-fille…


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles