Le conspirationniste qui dévoilait des infos confidentielles sur les francs-maçons

·1 min de lecture

Laurent Gouyneau, alias Laurent Freeman, une figure du conspirationnisme, avait diffusé sur Stopmensonges.com, son site Internet, des milliers de documents confidentiels appartenant à des loges maçonniques, issues d'un piratage. Face aux juges, ce 27 janvier, le maître spirituel s'est inquiété de l'influence de la franc-maçonnerie sur son procès...

Depuis fort longtemps, la conscience de Laurent " Freeman " s’est affranchie des règles du temps de l’espace. Son corps est en communion avec la Lumière. Il ne reconnaît pas la justice des Hommes, trop humaine, trop terrestre. De fait, quand retentit la sonnerie de 13e chambre du tribunal correctionnel, ce 27 janvier (en 2020 après J.-C.), il refuse de se lever, comme tout le monde, reste assis et joint les deux mains pour prier. Quand la présidente du tribunal exige qu’il mette son masque chirurgical, comme tout le monde, il s'y oppose et le clame haut et fort : " Je ne le porterai que si la volonté divine qui me donne le droit de respirer me l’ordonne " Est-ce ensuite une intervention divine ? Ou bien la crainte d’être verbalisé, expulsé du Tribunal de Paris et renvoyé dans les embarras de voiture, dehors, dans le monde des hommes ? Toujours est-il qu’il finit par le mettre. On ne dompte pas facilement Laurent " Freeman ", Gouyneau de son vrai nom, influente figure du conspirationnisme, condamné ce soir-là à 12 mois de prison, dont quatre ferme, pour avoir divulgué plusieurs gigaoctets de documents secrets appartenant...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi