Consommer du cannabis dès l’adolescence augmenterait le risque de chômage à l’âge adulte

·2 min de lecture

La France compte l’un des plus hauts niveaux de consommation de cannabis au monde, près de 40 % des jeunes de 17 ans indiquant une consommation au cours de l’année écoulée. Alors que de précédentes études avaient mis en lumière l’existence d’une éventuelle relation causale entre l’initiation précoce de la consommation de cannabis pendant l’adolescence et le niveau d’étude atteint plus tard, des chercheuses et chercheurs de l’Inserm et Sorbonne Université à l’Institut Pierre-Louis d’épidémiologie et de santé publique se sont penchés sur l’impact de cette expérimentation précoce sur la situation de l’emploi à l’âge adulte.

Les résultats de l’étude indiquent que les personnes ayant consommé du cannabis seraient plus susceptibles de connaître une période de chômage par la suite, surtout si l’initiation à cette drogue a eu lieu avant l’âge de 16 ans. Les résultats, qui portent sur le suivi de 1.500 personnes sur neuf ans, sont publiés dans la revue Drug and Alcohol Dependence.

Parmi les 17,1 millions de jeunes Européens (âgés de 15 à 34 ans) ayant déclaré avoir consommé du cannabis au cours de l’année précédente, 10 millions d’entre eux étaient âgés de 15 à 24 ans (selon un rapport de l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies - 2017). Des données de recherches en neurosciences montrant des lésions spécifiques chez les adolescents consommateurs soutiennent l’idée qu’il existerait un effet négatif direct de la consommation de cannabis sur la concentration, la motivation et, à terme, la réussite scolaire des jeunes.

Consommation du cannabis à l'adolescence et insertion professionnelle

Des chercheuses et chercheurs de l’Inserm et de Sorbonne Université se sont désormais intéressés à l’âge de début de la consommation de cannabis et à son impact sur l’insertion professionnelle future des jeunes. Grâce à des données collectées via la cohorte Tempo (projet de recherche sur la santé au long cours mis en place par des chercheurs en santé publique de l’Inserm), ils...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles