Consommation : le traitement de la literie dans le viseur de l'Autorité de la concurrence

France 2
·1 min de lecture

Matelas, oreillers, et même chaussons sont, avant la vente, traités contre les bactéries, insectes et moisissures. Mais les Français en ont-ils conscience ? "Pour un petit enfant, je ferais attention, c'est sûr", assure une femme. "S'ils sont traités chimiquement, j'aurais tendance à ne pas les prendre", dit une autre. Des méfiances qui peuvent se révéler fondées. En effet, contrôle de l'Union européenne sur 130 matelas, oreillers ou chaussons a montré qu'un étiquetage sur deux serait défaillant, voir inexistant. Sur plus d'un objet sur quatre, il n'y a aucune preuve qui démontre que ces traitements sont efficaces.

Privilégier les achats chez les spécialistes

Il faut "être attentif aux allégations faussement valorisantes, juge Romain Roussel, de la direction générale de la Concurrence et de la répression des fraudes. Un nombre de professionnels indélicats ont mis des allégations de type 'produits bio avec traitements chimiques', ça n'a pas de sens". L'association UFC-Que Choisir conseille même de fuir ce type de traitements. "Dès que vous voyez cela sur une étiquette en magasin, vous n'achetez pas. (...) Ils sont allergisants", soutient Elisabeth Chesnais, membre de l'association. Aussi, il est recommandé de privilégier l'achat chez un spécialiste.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi