Consommation : le pari des jouets français pour Noël

Les jouets qui vont être déposés au pied du sapin dans les prochains jours seront, le plus souvent, fabriqués en Chine. Dans les magasins, il faut bien chercher pour trouver des jouets français. Mais le "made in France" tente de se faire une place. Dans une usine bretonne, une quinzaine de couturières s'affairent toute l'année pour fabriquer 70 000 oursons. C'est la dernière grande manufacture de peluches de France. Un surcoût Les matières premières sont fabriquées en Asie mais l'assemblage est entièrement réalisé dans l'Hexagone. Un choix qui représente un surcoût de main d'œuvre. "En Chine, la minute coûte environs 10 centimes. En France, c'est 50 centimes", indique Alain Joly, président de Doudou et compagnie. Résultat : un prix de vente élevé. Pour l'heure, l'entreprise n'est pas encore rentable. Mais le groupe espère que le pari du "made in France" sera gagnant à partir de l'année prochaine.