Consommation : les magasins de chaussures sont délaissés par les clients

Le confinement a été particulièrement défavorable aux chausseurs de centre-ville. "On a moins envie de consommer, moins envie de sortir et puis on a moins de besoins", confie une passante. "On sort moins donc on en achète moins. En tout cas, moi, je n'ai pas acheté de chaussure pendant le confinement", affirme une jeune femme. Pour celles et ceux qui ont continué à acheter, ils admettent avoir préféré la vente en ligne plutôt que la vente en magasin. 20% de baisse d'activité Dans une enseigne multi-marque très bien placée à Toulouse (Haute-Garonne), ce n'est pas la foule des grands jours. La responsable de la boutique désespère. "Les gens n'ont pas besoin de chaussure. Ils ne sortent pas, à part pour faire du télétravail ou aller au travail tout court, ils n'en ont pas besoin. Des gens nous ont dit ne pas avoir encore mis la paire qu'ils avaient achetée il y a six mois", se désole-t-elle. Le secteur, qui compte plus de 40 000 salariés, accuse plus de 20% de baisse d'activité.