Consommation : le Black Friday jugé incompatible avec les préoccupations environnementales

Il est impossible de passer à côté. Depuis la mi-novembre, le Black Friday et ses bonnes affaires pullulent dans les vitrines et sur internet. Si les offres sont alléchantes, elles posent quelques problèmes éthiques. La députée Delphine Batho entend classer l'événement parmi les pratiques commerciales agressives. "On est dans une situation d'urgence écologique et donc un marketing agressif poussant à des achats compulsifs, à la surconsommation, ce n'est pas compatible avec la lutte contre le changement climatique", explique-t-elle. Le Black Friday discuté le 9 décembre Pour le gouvernement, pas besoin de légiférer, il faut avant tout changer les mentalités. "Je ne crois pas à l'interdiction par le haut, je crois au changement des pratiques culturelles", estime Brune Poirson, secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique. Le sort du Black Friday sera discuté par les députés le 9 décembre prochain.