Consommation : le Black Friday dans le viseur des militants

Des militants sont venus dénoncer la surconsommation à La Défense (Hautes-de-Seine). Pour eux, l'opération du Black Friday vendredi 29 novembre est une incitation aux achats compulsifs. Ce lieu n'a pas été choisi par hasard, car l'industrie textile est la plus polluante au monde. Le but de la mobilisation et d'interpeller les acheteurs, mais le mode d'action ne fait pas toujours l'unanimité. Aux portes d'entrée des magasins, certains clients perdent patience. "Pourquoi vous n'allez pas devant les ministères faire chier le monde ?", s'insurge un homme. "Je comprends un peu le mouvement, mais il faut comprendre les gens qui achètent et qui n'ont pas forcément beaucoup d'argent", poursuit-il. De la colle dans les serrures des magasins À Strasbourg, dans le Bas-Rhin, une quinzaine de commerces ont dû différer leur ouverture de plusieurs heures. Des militants ont organisé une opération coup de poing avec de la colle dans les serrures. Un peu partout en France, les actions se sont multipliées en ce jour de Black Friday.