Consommation : les jus de fruits et thés glacés, le paradis des sucres ajoutés ?

France 2
·1 min de lecture

Les Français consommeraient plus de 20 litres de jus de fruits chaque année. Sont-ils si bons pour la santé qu'ils le prétendent ? Dans les rayons des supermarchés, entre les jus, les concentrés et les nectars, facile de s'y perdre. Pour le 100% pur jus, la recette est simple : il est interdit d'y ajouter du sucre. Le nectar doit comporter 25% de fruits au minimum, et tolère 20% de sucres ajoutés. Beaucoup trop pour un fabricant, qui estime que l'on "arrive à sortir un beau produit entre 7 et 10% de sucres ajoutés", avant de rappeler que "les jus et nectars sont des boissons plaisir", qui ne peuvent se substituer à l'eau.

Un nutriscore qui laisse à désirer

Selon une association de consommateurs, les jus et nectars industriels sont à déguster avec modération. "Les marques jouent beaucoup en mettant en avant des allégations, des mentions positives sur les produits qui donnent une image plutôt d'un produit sain pour la santé, alors qu'ils sont majoritairement notés D sur l'échelle du nutriscore, qui va de A à E", explique Lisa Faulet, de l'association Consommation, logement et cadre de vie (CLCV). Des boissons "très sucrées" et "pauvres en fibres" qu'il faut donc "consommer de façon occasionnelle".

Quant aux smoothies, selon la journaliste Dorothée Lachaud, journaliste France Télévisions présente sur le plateau du 13 Heures, ils n'ont tout d'abord "aucune définition légale". Aussi, la composition peut changer "du tout au tout" selon les marques. Problème : "tous (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi