Consommation : les Français épargnent et délaissent les crédits

Le crédit à la consommation a chuté de 11,5% l'an passé. La crise sanitaire a amplifié un changement d'attitude vis-à-vis de la consommation. Les prêts ont représenté 40,16 milliards d'euros en 2020 contre 45,39 milliards d'euros en 2019. Pour les associations de consommateurs, cette baisse n'est que momentanée. "La baisse des crédits à la consommation est aujourd'hui en trompe l'œil. D'une part : les mesures de confinement. Les consommateurs n'ont pas pu se rendre en magasin où ils souscrivent souvent des crédits à la consommation. D'autre part : la baisse du pouvoir d'achat. Elle est inédite depuis 2013. Les ménages ont vu leur situation financière se dégrader cette année", explique Matthieu Robin, spécialiste finance à l'UFC-Que-Choisir. Un Français sur quatre fait un crédit à la consommation Conséquence : les crédits à la consommation sont à la baisse. Cette dernière représente -10,3% pour les véhicules neufs et -2,8% dans les équipements pour la maison. Les consommateurs ont préféré épargner plutôt que dépenser. À peine un Français sur quatre a fait appel au crédit à la consommation, le plus faible niveau depuis 30 ans.