Consommation : une enquête de l'ONG Foodwatch lève le voile sur la fraude alimentaire

Dans les rayons des supermarchés, il est très difficile de repérer au premier coup d’œil les "faux aliments", des produits industriels frauduleux et contrefaits. Ces derniers se retrouvent ainsi souvent dans les frigos des acheteurs, à leur insu. "Je ne suis pas surpris qu’on trouve des raviolis aux crevettes avec du porc dedans", témoigne un homme. Mensonges à la chaîne Pour faire la part entre le vrai et le faux, un livre, Manger du faux pour de vrai, les scandales de la fraude alimentaire, vient constituer une ressource précieuse pour les acheteurs. L'ouvrage d’Ingrid Kragl, la directrice de l’information de l’ONG Foodwatch, compile de nombreuses études ayant révélé la présence d’aliments frauduleux dans les grandes surfaces. On apprend notamment que du sable est parfois ajouté aux épices, pour en augmenter la densité. Près de la moitié des miels seraient non conformes à ce que promettent les industriels. Quant aux poissons, un sur deux est l’objet d’une mauvaise hygiène, ou d’un mensonge sur son étiquette.