Consommation : avec le Covid-19, le savon de Marseille a pris sa revanche

Reconnaissable à sa forme cubique et sa senteur olive, le savon de Marseille est l'emblème de toute une région. Rien n'a vraiment changé dans sa composition depuis que, sous Louis XIV, Colbert en a fixé les grands principes. Julie Fabre est l'arrière-petite-fille de Marius Fabre, fondateur d'une savonnerie de Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône) en 1900. Avec la pandémie, le savon séculaire connaît une seconde jeunesse. "Le pouvoir de détruire le virus" "Le savon de Marseille a un très fort pouvoir lavant. Il a le pouvoir de détruire le virus car il va détruire sa membrane protectrice", détaille Julie Fabre, codirigeante de la Savonnerie Marius Fabre. Au cours de sa fabrication, des blocs d'une vingtaine de kilos sont obtenus après la cuisson et le séchage. Une fois découpé, on tamponne la composition et la provenance sur chaque savon. C'est un gage de qualité et d'authenticité.