Consommation : les commerces français s'organisent face à Amazon

Cette toute jeune entreprise souhaite se faire une place aux côtés des géants mondiaux de la vente en ligne, tels que Amazon. "On a référencé uniquement les produits qui sont fabriqués en France sur la plateforme", explique Judith Lacroix, la fondatrice de maboutiquefrancaise.com. Environ 300 marques françaises sont déjà sur le site. Les produits sont mis en ligne gratuitement, et la plateforme prend une commission sur les ventes : "on présente les marques, leur catalogue […] mais les marques, ce sont elles qui expédient les produits." Le concept a séduit près de 300 clients en un mois, pour un chiffre d’affaires de 30 000 euros. Attirer les marques Pourquoi les marques répondent à l’appel ? Dominique Simon, fabricant de canapés, n’avait jamais voulu vendre ses produits sur Internet jusqu’à présent. "C’est beaucoup de travail, beaucoup d’opérations manuelles, nos types de produits sont positionnés sur une gamme supérieure et ils n’ont pas leur place sur des sites comme Amazon", explique le directeur général des Canapés Moulin. Christine Simon, fondatrice de Cosmétiques Indemne, a également choisi de s’associer a une plateforme qui ne vend que des produits bio ou éthiques. Elle espère séduire de nouveaux clients.