Comment la consommation de café impacte la structure du cerveau

·2 min de lecture

Des chercheurs de l'Université de Bâle ont prouvé que la consommation régulière de caféine modifierait la matière grise du cerveau.

Du café au cola en passant par les boissons énergisantes, la caféine représente la substance psychoactive la plus consommée au monde. En Suisse, des chercheurs de l’Université de Bâle ont étudié l’impact d’une consommation régulière de caféine sur le cerveau. Ainsi, ils ont constaté qu’elle pourrait modifier la matière grise du cerveau, même si l'effet semble temporaire.

Si la caféine aide certains à rester alerte, elle peut également perturber le sommeil. Une consommation régulière de caféine pourrait-elle affecter la structure du cerveau en raison d'un mauvais sommeil ? Cette étude, menée par le Dr Carolin Reichert et le professeur Christian Cajochen de l'Université de Bâle et de l'hôpital psychiatrique de l'Université de Bâle, révèle que la caféine consommée dans le cadre de l'étude n'a pas entraîné de troubles du sommeil. Cependant, les chercheurs ont observé des changements dans la matière grise, comme ils le rapportent dans la revue Cerebral Cortex.

Moins de matière grise

Un groupe de 20 jeunes en bonne santé, buveurs réguliers de café, ont participé à l'étude. Pendant une période, ils ont reçu des comprimés contenant de la caféine puis des comprimés sans ce principe actif. À la fin de chaque période de dix jours, les chercheurs ont examiné le volume de la matière grise en réalisant des scintigraphies cérébrales. Ils ont également étudié la qualité du sommeil des participants en enregistrant l'activité électrique du cerveau (EEG).

Avec ou sans caféine, les auteurs ont remarqué que la qualité de sommeil était identique. Mais, ils rapportent une différence significative au niveau de la matière grise. En effet, après dix jours sans caféine, le volume de matière grise était plus important qu'après la même période avec de la caféine. La différence était particulièrement frappante dans le lobe temporal médial droit, y compris l'hippocampe, une région du cerveau essentielle à la consolidation de la mémoire. "Nos résultats ne signifient pas nécessairement que la consommation de caféine a un impact négatif sur le cerveau. Mais la consommation quotidienne de caféine affecte évidemment notre matériel cognitif, ce qui en soi devrait donner lieu à de nouvelles études", détaille le Dr Reichert. Si la caféine semble réduire le volume de la matière grise, bonne nouvelle, elle se régénère rapidement.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles