«Il faut consommer moins d’un verre de boissons sucrées par jour, et ça inclut les jus de fruits»

Propos recueillis par Rachel Garrat-Valcarcel
INTERVIEW - Mathilde Touvier, la directrice de l’équipe de recherche en épidémiologie nutritionnelle de l’Inserm explique que les jus de fruits, qui ont si bonne presse, ne sont pas moins risqués que les sodas

INTERVIEW - Mathilde Touvier, la directrice de l’équipe de recherche en épidémiologie nutritionnelle de l’Inserm explique que les jus de fruits, qui ont si bonne presse, ne sont pas moins risqués que les sodas

Même le réflexe prétendûment bien être et healthy du verre du jus d’orange du matin n’en est pas un. Les jus de fruits, même 100 % pur jus, font partie, au même titre que les sodas, des boissons sucrées dont la consommation entraîne un risque accru de cancer. C’est ce qu’avance l’étude NutriNet santé de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale, l’Institut national de la recherche agronomique, le Centre national des arts et métiers et l’université Paris 13. Mathilde Touvier, la directrice de l’équipe de recherche d’épidémiologie nutritionnelle de l’Inserm explique à 20 Minutes pourquoi cela n’est pas si surprenant.

Que les boissons sucrées soient nocives pour la santé, ce n’est pas nouveau. Mais donc l’étude NutriNet santé fait un lien avec le développement de cancers…

Ce qui était prouvé jusqu’à présent, c’est l’effet délétère de tout ce qui est boissons sucrées sur les pathologies cardio-métaboliques, par exemple l’obésité, le diabète, maladies cardio-vasculaires… Il y a des niveaux de preuves très élevés. En revanche, jusqu’à présent il n’y avait quasiment pas eu d’études sur le lien avec le cancer. C’est en cela que cette étude apporte une nouveauté.

Avec NutriNet santé on a suivi entre 2009 et 2019 plus de 100.000 adultes de la population française et on a pu voir que les personnes qui consomment plus de boissons sucrées ont un risque plus élevé de cancer. Toutes localisations confondues et en particulier de cancer du sein.

Dans les résultats de l’étude, une chose surprend : les jus de fruits 100 % pur jus font aussi partie des boissons incriminées…

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Amiante: Que retenir de vingt ans de surveillance du cancer de la plèvre?
VIDEO. Comment le cancer a évolué en France depuis trente ans?
VIDEO. Toulouse: Victimes d'un cancer, ces femmes se soignent aussi sur un terrain de rugby