Consigne de vote, législatives... Trois citations à retenir de la vidéo de Jean-Luc Mélenchon

franceinfo
Consigne de vote, législatives... Trois citations à retenir de la vidéo de Jean-Luc Mélenchon

Cinq jours après, il sort (enfin) de son silence. Le chef de file de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a publié, vendredi 28 avril, une vidéo dans laquelle il revient sur son élimination au premier tour de l'élection présidentielle. Reconnaissant son "amertume" après le "choc" de la défaite, il s'y exprime notamment sur sa position en vue du second tour, après avoir refusé, dimanche soir, de donner une consigne de vote.


"Il n'y a pas besoin d'être grand clerc pour deviner pour qui je vais voter"

"Est-ce qu'il y a une seule personne d'entre vous qui doute du fait que je ne voterai pas Front national ?", demande Jean-Luc Mélenchon (un peu avant la 18e minute dans la vidéo). "Tout le monde le sait, affirme-t-il. Le doute n'existe pas sur ce que va être mon vote. (...) Moi, j'irai voter. Ce que je vais voter, je ne vais pas le dire, mais il n'y a pas besoin d'être grand clerc pour arriver à deviner ce que je vais faire."

Sans jamais indiquer qu'il votera pour Emmanuel Macron, le député européen explique son absence de soutien clair au candidat d'En marche ! : "Ce que nous demande Monsieur Macron, c'est un vote d'adhésion. Non, nous n'adhérons pas à ce projet. Ça ne va pas m'empêcher, moi, comme personne, de faire ce que j'ai à faire."

"Nous avons à faire à deux personnages qui portent un projet qui va diviser"

"Quel que soit le résultat du deuxième tour, nous avons affaire à deux personnages qui, tous les deux, portent un projet qui va diviser tout le monde, créer une pagaille inouïe dans ce pays", affirme le candidat arrivé en quatrième position (à la 14e minute).

"Le premier, parce que c'est l'extrême finance, donc il va vous raboter ce qui vous reste d'acquis sociaux et il va organiser la guerre de chacun contre tous au plan économique", dit-il à l'encontre du candidat d'En marche !, accusé (...) Lire la suite sur Francetv info

Les Informés. Propos homophobes sur l'hommage au policier tué : "Je n’exclus pas que Jean-Marie Le Pen le fasse de manière délibérée pour nuire à sa fille"
Aurore Bergé : "Il n'y a pas d'abris anti-mondialisation"
L'Instant politique - Nicolas Dupont-Aignan rallie Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon sort de son silence
"Envoyé spécial" du jeudi 13 octobre 2016
Démission du vice-président de Debout la France : "Nicolas Dupont-Aignan a commis une faute morale" en s'alliant avec Marine Le Pen

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages