Consentement sexuel des mineurs : Nagui et plus de 160 personnalités lancent un appel pour défendre les enfants

·1 min de lecture

Ces derniers mois, plusieurs scandales sexuels impliquant des personnalités ont défrayé la chronique, à commencer par les accusations portées contre l'écrivain Gabriel Matzneff, le politologue Olivier Duhamel ou encore l'acteur Richard Berry. Cette succession de révélations a mis en lumière l'omerta qui entoure les faits d'abus sexuels et d'inceste. Dans un texte initié par Tristane Banon, au nom du Collectif pour l'enfance, plus de 160 personnalités ont joint leur signature pour appeler à protéger davantage les mineurs de moins de 15 ans. Publiée jeudi 11 février par Le Parisien, cette tribune est notamment portée par plusieurs grands noms du cinéma français, dont François Berléand, Julie Gayet et Alexandra Lamy, ou encore du petit écran (Olivier Minne, Laurence Ferrari) et du sport (Jean Le Cam, Didier Deschamps).

Sur Instagram, Nagui est l'un des porte-voix de cette tribune. L'animateur de France 2 a posté sur son compte personnel le lien de l'association Face à l'inceste, afin d'encourager ses abonnés à signer le texte à leur tour. D'après les signataires, le projet de loi fixant le seuil du non-consentement à 13 ans, adopté par le Sénat le 21 janvier, est "insuffisant" pour préserver les enfants, voire "dangereux". "Évidemment que l’instauration d’un seuil de non-consentement fixé à 13 ans est un progrès, mais il est petit et incomplet, ont-il fait savoir dans ce texte. Votre progrès crée une zone trouble pour les crimes sur mineurs de 13 à 15 ans, et cette zone trouble, (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Départs en vacances : les messages de prévention d'Emmanuel Macron font le bonheur des internautes
Roselyne Bachelot réagit une nouvelle fois aux propos de Pierre Niney, qui l'avait interpellée sur Twitter
Beate Klarsfeld, le militantisme et la soif de justice chevillés au corps
Mike Horn affecté par la disparition de son ami, il lui adresse un touchant message
La crise sanitaire “ne va pas durer éternellement” : les propos rassurants de l'épidémiologiste Dominique Costagliola