Voici quelques conseils pour limiter les risques de transmission du Covid-19 à Noël

·1 min de lecture
© Reuters

Pour la deuxième année consécutive, les fêtes de Noël sont perturbées par le Covid-19. Aucune restriction n'a été décidée par le gouvernement. "On croit à la responsabilité", a affirmé le 14 décembre, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement. Se défendant d'une "infantilisation", il a assuré ne pas "fliquer le Noël" des Français. Pour autant, la situation épidémique reste préoccupante : le taux d'incidence s'élève à 537 nouveaux cas pour 100.000 habitants, voire plus pour les populations les plus jeunes. En moyenne, plus de 50.000 nouveaux cas par jour sont découverts, en hausse de 6% par rapport à la semaine dernière. Et le variant Omicron, plus contagieux que Delta, laisse craindre une situation qui pourrait encore se dégrader.

Avoir un schéma vaccinal complet 

Pour vivre un réveillon en minimisant les risques, les autorités sanitaires ont délivré quelques préconisations à suivre. Le Conseil scientifique a publié un avis, le 8 décembre, pour concilier "les enjeux sanitaires" et "sociétaux" de cette fin d'année. En amont, tout d'abord, il était recommandé d'éviter le plus possible les rassemblements privés, de type fêtes, réceptions, dîner ou soirées, où le port du masque n'était pas permanent, les semaines avant Noël. Le télétravail était également préconisé pour éviter au maximum le brassage de population avant les retrouvailles de fin d'année.

Lire aussi - Covid-19 : y aura-t-il assez de lits de réanimation à Noël?

Les recommandations pour les repas et retrouvailles de ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles