Nos conseils pour identifier un perfectionnisme pathologique

·2 min de lecture

"Les personnes trop perfectionnistes cherchent sans cesse l'excellence, mais ils n'ont jamais l'impression d'en faire assez", explique Juliette Marty, psychologue invitée jeudi de Sans Rendez-vous sur Europe 1. Auteure d'un livre sur cette pathologie, elle explique comment en venir à bout.

Vouloir faire toujours plus, toujours mieux… Sans jamais trouver satisfaction. "Les personnes trop perfectionnistes cherchent sans cesse l'excellence, mais n'ont jamais l'impression d'en faire assez", explique Juliette Marty, psychologue invitée jeudi de Sans Rendez-vous sur Europe 1. "Ces personnes souffrent d'un paradoxe : si elles réussissent, elles attribuent leur succès à un coup de chance et si elles échouent, elles pensent qu'elles ne valent rien." Dans son récent livre Et si vous étiez trop perfectionniste ? (Eyrolles), elle livre quelques conseils pour changer d'état d'esprit. 

Quels sont les signes ?

Selon Juliette Marty, il existe plusieurs types de perfectionnismes. "Le premier est plutôt positif. On se fixe des objectifs hauts mais qui restent atteignables. Et on arrive à se réjouir une fois qu'on les a atteint. Le second est plus problématique. On se fixe des objectifs beaucoup trop compliqués à atteindre. On vit alors dans l'insatisfaction permanente", explique la psychologue. 

>> Retrouvez l'intégralité de Sans rendez-vous tous les jours de 15h à 16h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Les personnes trop perfectionnistes peuvent avoir tendance à procrastiner, non par flemme mais par crainte de ne pas être à la hauteur. "On va par exemple rendre un devoir très tard en se disant, consciemment ou pas, que si le résultat n'est pas bon on pourra attribuer cet échec au fait que l'on a pas pris assez de temps pour le faire." Les personnes trop per...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles