Nos conseils pour éviter les pesticides dans les fruits et les légumes

Pixabay

Comme nous l’indiquions dans cet article de juin dernier, près des trois-quarts des fruits et la moitié des légumes non-bio portent des traces de pesticides quantifiables, selon un rapport publié par l’ONG Générations futures. Pour l’association de consommateurs UFC Que Choisir, qui a rendu public en mars dernier une analyse de 14 000 contrôles sanitaire réalisés sur les aliments vendus en France, plus de la moitié des fruits et des légumes de l’agriculture intensive sont contaminés par des pesticides suspectés d’être cancérogènes, toxiques pour la reproduction ou l’ADN ou perturbateurs endocriniens. Finalement, quand on pense manger sainement, ce n’est pas toujours le cas… Voici donc quelques conseils pour éviter les pesticides dans les fruits et les légumes que vous achetez.

Dans son étude, l’UFC Que Choisir constate que les aliments bio sont beaucoup moins touchés par les pesticides. Ces derniers étant interdits pour ce mode de production. “Par rapport à leurs équivalents de l’agriculture intensive, on relève pratiquement six fois moins d’échantillons de tomates bio contaminées par des pesticides à risques (1 échantillon sur 10 en bio contre près de 6 sur 10 en conventionnel), sept fois moins pour les haricots verts bio et huit fois moins pour les pommes”, explique dans son étude l’association de consommateurs.

Certes, l’alimentation bio représente un coût supplémentaire, mais comme l’explique l’UFC Que Choisir, les fruits et légumes sertis d’un label “AB” présentent un meilleur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Grossesse : les polluants impactent la thyroïde, selon une étude française
La saleté, c’est bon pour la peau ?
Une étude compte le temps qu'il faut aux jeunes parents pour retrouver un sommeil normal
Chute de cheveux : les meilleures astuces pour lutter contre ce problème
Qatar : le virus du chameau qui inquiète les organisateurs de la coupe du monde de football