Conseil scientifique et Comité de veille et d'anticipation : quelles différences ?

Deux ans et demi de recommandations, 300 réunions, 90 avis rendus... Le Conseil scientifique, qui guidait le gouvernement dans ses décisions pendant la pandémie de Covid-19, n'est plus . Ce conseil présidé par le professeur Jean-François Delfraissy a été dissous ce dimanche. Toutefois, un nouveau organisme reprend le flambeau : il s'agit du Comité de veille et d'anticipation des risques sanitaires.

Ce nouveau comité aura sensiblement les mêmes tâches, mais la différence majeure est que les experts ne s'intéresseront pas seulement au Covid-19 .

>> LIRE AUSSI - Covid-19 : vers la fin de la septième vague ?

Un comité qui fera figure d'autorité

Les missions principales du Comité de veille et d'anticipation des risques sanitaires seront d'observer, de jauger et donc de prévenir tous les risques d'infection ou d'épidémie, les virus qui se transmettent de l'animal à l'homme, mais aussi les infections liées à l'alimentation, la pollution ou l'environnement. Le ministre de la Santé, François Braun , l'a présenté comme un "commando de scientifiques de très haut niveau". Un commando dont les noms des membres devraient être divulgués dans les prochains jours.

Ils seront 16 dans ce comité à veiller sur ces infections qui émergent. Les scientifiques vont être nommés pour une durée de deux ans, renouvelable une fois. Dans ce comité également, un représentant des patients, un autre du citoyen et un président désigné par le ministre de la Santé. Enfin, ce "commando" ne fera pas que veil...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles