Conseil national de la refondation : Emmanuel Macron est à contre-temps