Conseil national de la refondation : les associations d'élus locaux refusent à leur tour d'y participer

© Thibault Camus/AP/SIPA

C'est un nouveau camouflet pour Emmanuel Macron . Après Gérard Larcher et Édouard Philippe , ces derniers jours, ce sont cette fois les associations d'élus - regroupant l'association des maires de France (AMF), l'association des départements de France (ADF) et Régions de France - qui ont annoncé ce vendredi ne pas vouloir participer participeraient pas au Conseil national de la refondation (CNR). « Nos trois associations ont été conviées par le président de la République à participer au Conseil national de la refondation. Nous saluons cette volonté affichée de changement de méthode conduisant à écouter et solliciter davantage les élus locaux et l’ensemble des corps intermédiaires », écrivent, dans un communiqué commun, Carole Delga (régions), David Lisnard (maires) et François Sauvadet (départements).

« Le cadre du CNR qui nous est proposé ne nous semble pas approprié »

Mais « le cadre du CNR qui nous est proposé ne nous semble pas approprié pour évoquer les enjeux relevant des compétences de nos collectivités. C’est par un dialogue dédié et direct entre les représentants des collectivités, l’exécutif et le Parlement, que doivent être abordées ces questions qui touchent au quotidien des Français et engagent l’avenir du pays », jugent les auteurs.

Lire aussi - Conseil national de la refondation : le grand flou autour de la nouvelle instance annoncée par Emmanuel Macron

« Aussi, nous souhaitons approfondir le dialogue déjà engagé avec le gouvernement d’Élisabeth Borne depuis ...


Lire la suite sur LeJDD