Le Conseil d'Etat a-t-il rendu une "décision historique" pour le droit de l'environnement ?